CPRE

Indication

La cholangio-pancréatographie rétrograde endoscopique (CPRE) est une méthode permettant de représenter les voies biliaires descendantes et le canal pancréatique à l'aide d'un éclairage aux rayons X. La CPRE est utilisée pour les explorations (diagnostic) et les traitements (thérapie) dans le cas de stases dans la voie biliaire et/ou le canal pancréatique dues à des calculs, des rétrécissements ou des processus obstructifs. Cet examen peut se faire en ambulatoire en fonction du problème, de la maladie sous-jacente et de l'état général du patient ou bien en séjour hospitalier.

 

Technologie

L'accès se fait, dans le cadre d'une gastroscopie élargie (gastroduodénoscopie), par l'embouchure du canal biliaire dans l'intestin grêle (papille de Vater). On introduit à cet endroit un cathéter par l'embouchure dans la voie biliaire ou le canal pancréatique et on injecte un agent de contraste pour visualiser la voie. On éclaire enfin le tout avec des rayons X. A titre d'exemple, cette méthode permet de bien visualiser les modifications pathologiques comme les calculs ou les rétrécissements. Si une imagerie du canal biliaire (cholangioscopie) est nécessaire, un endoscope mince supplémentaire peut être inséré par le dispositif CPRE pour une évaluation visuelle directe dans le canal biliaire.

 

Option de traitement

On peut éliminer des calculs biliaires par la CPRE, la voie biliaire peut être ouverte et le drainage biliaire est assuré par la pose d'un petit tube de plastique ou de métal (stent). En cas de masses imprécises (par exemple, des tumeurs, des kystes) des échantillons de tissus (biopsies) peuvent être prélevés. 
Si les calculs biliaires ne peuvent pas être récupérés par la CPRE, on peut intervenir aussi grâce la cholangioscopie pour les détruire au laser (lithotripsie laser).

 

Risques et complications

Malgré le respect de toutes les mesures de précaution pendant la CPRE, dans de rares cas cet examen peut provoquer
des saignements, une inflammation du pancréas (pancréatite) ou des voies biliaires, des lésions à l'estomac/sur la paroi de l'intestin ou dans les voies biliaires, ou aussi une réponse allergique au produit de contraste ou aux anesthésiants. En raison du risque de saignement, vous devez prévenir votre médecin si vous avez des troubles de la coagulation, ou si vous prenez des anticoagulants (comme par ex. l'Aspirine, le Plavix, le Marcoumar, l'Héparine).