Pancréatite chronique

Description

On entend par pancréatite chronique une inflammation chronique permanente du pancréas. Suite à des dommages réguliers subis par le pancréas, on parvient à une destruction lente mais certaine des cellules normales de la glande. Ces dernières sont remplacées par du tissu cicatriciel. En conséquence, le pancréas ne peut plus assurer sa fonction normale. Cela entraîne d'autres conséquences:

  • La production d'enzymes digestives, qui ont la responsabilité de veiller à ce que la nourriture soit décomposée en unités plus petites pour être assimilée ensuite par le corps, finit par se tarir. Des diarrhées surviennent (souvent malodorantes) et à long terme une perte de poids et des problèmes de malnutrition. 
  • Les cellules spéciales des îlots du pancréas sont également détruites. Cela entraîne une baisse ou un arrêt de la production d'insuline et le métabolisme du sucre est fortement perturbé.

Pour diverses raisons que nous ne comprenons pas encore complètement à ce jour, on souffre au cours de cette maladie de douleurs de plus en plus importantes dans la partie supérieure de l'abdomen qui irradient dans le dos un peu comme une ceinture. Le fait est que cette douleur ne peut souvent pas être suffisamment atténuée ni même éliminée malgré la prise d'analgésiques puissants (opiacés).

 

Causes

Dans les pays occidentaux, la consommation excessive d'alcool est la cause la plus fréquente (80%) de la pancréatite chronique. Mais tous les cas de pancréatite chronique ne proviennent pas forcément d'un alcoolisme chronique. Comme il existe différents «seuils de tolérance» pour l'alcool, il y a des cas où même une quantité relativement faible d'alcool est suffisante pour déclencher la maladie. En plus de cette cause commune, il y a d'autres causes importantes de la pancréatite chronique: des anomalies génétiques, des défectuosités des canaux pancréatiques (pancreas divisum), des médicaments et des troubles métaboliques. Parfois, on ne trouve aucune cause spécifique.

 

Symptômes et troubles

  • Douleurs
  • Troubles digestifs
  • Diarrhée
  • Perte de poids
  • Diabetes mellitus (diabète sucré)  

 

Analyses et examens préliminaires

En cas de suspicion de pancréatite chronique, on effectue généralement un scanner qui fournit des informations sur les modifications de la forme du pancréas, les calcifications et les distensions marquées. Les premiers changements dans les canaux pancréatiques sont observables au mieux au moyen d'une CPRE . Cet examen, ainsi qu'une IRM de très grande qualité devraient être effectués dans des centres spécialisés.

 

Thérapie / Options de traitement

Le traitement est principalement orienté en fonction des symptômes du patient. Le principal problème du patient est souvent une douleur abdominale presque insupportable. Pour traiter la douleur, des analgésiques plus ou moins forts seront utilisés. Si on n'obtient pas un soulagement suffisant et durable, on doit envisager une opération. De plus, toute consommation d'alcool devra être arrêtée. On tentera dans un second temps de rétablir une digestion suffisamment satisfaisante en prenant des enzymes pancréatiques.

Si le sucre augmente dans le sang, cela signifie que trop peu d'insuline est produite. Souvent, il faut régler le niveau de sucre par l'administration d'injections régulières d'insuline.

 

Quand la chirurgie est-elle nécessaire?

L'indication d'une chirurgie se base sur les résultats des radios et principalement sur les symptômes du patient. Cette opération doit être très soigneusement planifiée et exécutée et doit donc être réalisée dans les hôpitaux spécialisés.

 

Suivi

Après une opération du pancréas suite à une inflammation chronique, des contrôles de la digestion et de la glycémie doivent être faits régulièrement. Ce suivi peut être fait en premier lieu par le médecin de famille. Un suivi radiologique n'est pas nécessaire en temps normal (comme par ex. un scanner). Toutefois, il faudrait toujours tenir au courant la clinique spécialisée qui a effectué l'opération en cas de troubles postopératoires, étant donné que des problèmes liés spécifiquement à l'opération pourraient en règle générale se manifester.

 

Ablation du pancréas - comment continuer à vivre au quotidien?

Chez les patients dont le pancréas entier, ou même seulement une partie, a dû être retiré, on peut constater une restriction plus ou moins marquée de la fonction pancréatique. Les deux problèmes suivants sont à prendre en compte dans ce cas:

  • Pas assez d'enzymes pancréatiques: problème entraînant des troubles digestifs
  • Trop peu d'insuline: problème conduisant à une glycémie trop élevée

 

Enzymes pancréatiques de substitution 

Aujourd'hui, il existe sur le marché d'excellentes préparations de substitution pour remplacer les enzymes pancréatiques (par ex. Créon, PANZYTRAT). Ces préparations enzymatiques doivent être prises au moment de chaque repas, même entre les repas en cas de grignotage d'aliments gras ou riches en protéines ("snacks").

 

Surveillance de la glycémie, injections d'insuline

Si le taux de sucre dans le sang est élevé suite à une maladie du pancréas ou à une intervention chirurgicale, il est nécessaire de prendre un traitement approprié visant à corriger ce taux. Ce traitement se basera essentiellement sur une prise d'insuline.

Vous avez des questions ou vous souhaitez un rendez-vous dans notre centre des maladies de l'appareil digestif de Berne?

Appelez-nous, nous serons heureux de vous aider:
Tel: +41 (0)31 632 59 00

Le patient peut s'inscrire lui-même ou bien par l'intermédiaire de son médecin traitant.

Sinon, vous pouvez utiliser notre formulaire de contact